alimentation, bien-être, comportement

Disperser la nourriture de son chien – que des avantages ou presque !

Pour un chien, manger dans une gamelle n’a rien de bien palpitant..
Pour nous, c’est sur… c’est simple, c’est rapide, c’est propre… mais en décidant de diriger leurs vies (quoi, quand, comment, où et a quelle heure…) nous avons supprimé une activité incontournable de toutes les espèces du globe… la recherche de nourriture !

Et comme souvent ils n’ont pas d’activités compensatoires… il y a un grand vide dans leur emploi du temps de la journée.

Pour palier à ce manque, disperser la nourriture de son chien peut avoir beaucoup d’avantages pour améliorer son bien être.
Pour disperser dans le jardin ou pour les gens en appartement, parfois sur le balcon , rien de plus simple. (bien sur, en tenant compte de la disposition des lieux. Parfois c’est difficilement réalisable )

On prend la ration du chien dans la gamelle, et on lance tout dehors, Hop !

Et plus on éparpille, plus le chien aura de terrain à couvrir, donc de temps à chercher et donc à s’occuper.

Pour les premières fois, on le fait avec une partie de la ration seulement et sur un espace pas trop grand, car c’est extrêmement épuisant comme nouvelle activité pour qui n’a pas l’habitude, cela évitera le gâchis de nourriture si le chien n’en peut plus avant la fin et cela permettra de doser l’activité pour augmenter la difficulté par la suite.

1/ Occupation – Dépense mentale

Chercher sa nourriture est une activité qui prend du temps.
Elle prend même plus de temps qu’on ne le pense puisqu’en règle générale, le chien va revenir plusieurs fois sur la même zone, plusieurs fois dans la journée, parfois un bout de temps, à la recherche de miettes qu’il aurait éventuellement raté, s’il est motivé. C’est une dépense mentale très saine qui permet de rajouter des moments intéressants dans sa journée.

On peut donc le faire à chaque repas, un repas sur 2, de temps en temps ou bien fractionner la prise de nourriture davantage dans la journée lorsque l’on est à la maison.

2/ Gestion des émotions

Votre chien fait travailler son olfaction et sa concentration pour parvenir à ses fins. Il travaille donc en même temps sur sa gestion émotionnelle, et apprend à se canaliser pour effectuer une tache précise et motivante et accessoirement, à manger CAL-ME-MENT!
Cela aide donc les chiens vifs, nerveux, anxieux et peut les aider dans un processus de régulation émotionnelle. C’est également une activité qui favorise l’autonomie puisqu’il passe du temps à effectuer une tache, seul.

(Pour bien faire, personne n’est censé être là pour lui pointer du doigt ce qu’il ne trouve pas et lui mâcher le travail, ni pour lui mettre la pression. Il n’en a pas besoin et il est préjudiciable pour l’autonomie du chien de toujours vouloir faire les choses à sa place tout le temps, même si souvent cela part d’un bon sentiment.)

Pour les chiens sensibles aux bruits extérieurs, c’est également un excellent moyen de modifier la perception qu’ils ont de ces bruits, un peu à leur insu.

A force d’entendre ces bruits environnants pour lesquels ils pourraient avoir tendance à réagir (ou réagissent déjà) au moment où ils ont une activité très agréable comme celle de consommer de la nourriture, cela va petit à petit modifier involontairement la perception négative de ces bruits pour les rendre moins stressants, agressifs et anxiogènes, et par là même, diminuer leur réactivité.

3/ Gestion de la garde de ressources & compétition entre congénères.

Un 3eme point pour lequel la dispersion de nourriture est un excellent outil, c’est la garde de ressources.

Moins il y a d’espace, moins il y a de ressources, et plus il est probable de voir apparaître des comportements de protection et donc des agressions.

Partant de ce principe, plus on permet la dispersion de ressources multiples dans un espace qui permet à chaque chien de s’ajuster, moins il y a de compétition et donc d’agressions potentielles.

La concentration de nourriture dans une gamelle équivaut à 1 ressource, et c’est souvent elle qui donne une valeur supplémentaire à la compétition. C’est d’autant plus flagrant lorsque l’on voit des chiens protéger une gamelle vide ou une gamelle d’eau. Le contenant commence à avoir autant sinon + de valeur que le contenu.

Cette manière de procéder permet donc en partie de travailler sur l’intérêt à la ressource et sur le niveau de tolérance et de réajustement aux congénères (vivant dans un même environnement), pour procéder (si besoin est) à la réintroduction de gamelles par la suite.

Sur cette vidéo d’illustration, avec pour l’exemple, des croquettes sèches ( mais ça marche avec n’importe quelle alimentation) :

Un Berger Allemand pouvant agresser avec blessures il y a quelques années les chiens qui avaient le malheur de s’aventurer à moins de 5m (voir +) de sa gamelle en fonction de la taille de l’espace – et qui peut aujourd’hui manger dans la même pièce avec 2 autres chiens sans tensions, y compris lorsqu’il s’agit de nourriture fraiche. (pas cote à cote non plus, chacun son espace! – personne n’aime manger avec les coudes de son voisin dans son assiette! En tout cas pas moi! 🙂 )

Et un malinois anciennement hyper nerveux et ayant eu de gros problèmes de compulsion alimentaire.

Voici également une vidéo du refuge AVA, où la dispersion de nourriture dans les groupes est un rituel quasi systématique et contribue à conserver la stabilité des groupes en milieu confiné au quotidien. Dans cette vidéo, une dispersion faible puisque les chiens y sont habitués et que les conflits sont peu fréquents.

ATTENTION ! Il y a cependant certains profils de chien ayant un rapport à la nourriture très particulier avec lesquels il est fortement déconseillé de disperser en fonction de l’environnement dans lequel ils se trouvent puisqu’ils pourraient avoir tendance à élargir leur cercle de protection à la zone concernée, y compris avec les humains.

ATTENTION BIS ! Lorsque cela concerne la compétition entre congénères, il est également déconseillé de le faire si on ne sait pas trop ce que l’on fait. Cela évitera des conflits et des blessures inutiles si on ne sait pas contrôler tous les paramètres pour que cela soit bénéfique.

A partir du moment où il y a comportements de menaces à cause de la ressource alimentaire, il est bon de faire appel à un professionnel pour vous guider. On ne s’amuse pas à bricoler dans son coin tout seul, en espérant s’en sortir sans trop de dégâts !!


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous pour recevoir les prochains!

1 réflexion au sujet de “Disperser la nourriture de son chien – que des avantages ou presque !”

Laisser un commentaire